top of page

2023 : La Voie de l’Eau. Meilleurs vœux !

Bien avant Avatar, il y avait le titre et les réflexions d'un livre...


Feu 2022 n’aura pas encore été une année très fluide… « Tout s’écoule, panta rhei » (Héraclite) et nous n’avons pas encore fini de subir les décisions catastrophiques de nos coûteux technocrates, les conséquences de notre civilisation des impostures et des imposteurs…


Jamais les citoyens n’ont été autant divisés et apeurés. « Apeurer pour mieux régner » ? Une pensée pour toutes ces personnes qui, depuis maintenant, presque trois ans, vivent dans la peur d’un virus, d’une bombe atomique ou d’une facture d’électricité, parfois des trois en même temps. Elles sont les premières victimes de cette crise majeure de gouvernance et méritent notre compassion à défaut de notre assentiment.


Et si 2023 était l’année de la réconciliation, au travers et avec l’aide de l’eau ?


L’eau est la mesure de toute chose, ce qui nous rapproche de toutes les espèces, nous relie et nous lie avec le monde. Nous sommes tous égaux, tous faits d’eau, tous dans le même bain.


Nous avons essentiellement de l’eau dans le crâne ce qui est déjà une invitation limpide à ne pas crâner. Comment notre eau pourrait-elle donc être "supérieure" alors que le sens de l’eau est vers le bas ? L’eau descend alors que nous souhaitons monter et notre mal-être « intrinsec » découle évidemment de ce conflit interne. Plutôt que de paraître il faudra bien un jour finir par être et reconnaître notre humidité fondamentale.


L’eau représente 70% du poids d’un corps humain. Sans eau, nous ne pesons pas grand-chose. Nos cellules sont constituées à plus de 99% de molécules d’eau. Sans eau, nous ne sommes pas grand-chose.


Retrouver de l’énergie pour faire face à notre crise aiguë de civilisation est la gageure et il se trouve que cette énergie passe essentiellement par une eau de qualité. « L'eau est la force motrice de la nature » a écrit Léonard de Vinci.


Ainsi, deux propositions de "bonnes réseaulutions" pour 2023 :

1/ Optimiser mon énergie et donc réfléchir à mon écologie personnelle, loin des manipulations de l’écologie politique visant à préserver l’énergie du système.

2/ Se relier – notamment au travers de l’eau – afin de dépasser les divisions artificielles du mental, des médias et des politiques.


Face à toute personne, essayons de voir au-delà du paraître et connectons-nous plutôt à son eau. Est-ce une eau sereine ou bouillonnante, une eau plate ou gazeuse, une eau chargée d’énergie à priori positive, négative ou juste, en accord avec la personne et sa propre expérience ? Dans la plupart des cas, en gardant à l’esprit que nous sommes tout aussi remplis d’eau – principe d’humidité et d’humilité – nous devrions réussir à apaiser et à valoriser notre eau commune. Nous avons au contraire peu d’intérêt à polluer notre eau avec des pensées agressives ou des insultes : qui insulte, infecte son eau !


Réfléchir à la question de l’eau est également la meilleure approche pour qui souhaite changer de paradigme et préserver la planète. Une eau de qualité – sans chlore ou minéraux en excès – élargit en effet les perspectives :


• Eau plus respectueuse de la peau et donc moindres besoins en cosmétique • Eau plus douce et donc plus agréable à boire • … et donc meilleure hydratation des cellules • … et donc meilleure santé et vitalité • … et donc meilleure capacité de réflexion (le cerveau est composé à 80% d’eau) • … et donc remise en cause des manipulations du marketing et de la peur médiatique • … et donc moindre consommation, notamment de plastique • … et donc sauvegarde de la planète


Comme quoi la voie de l’eau pourrait également être la voie du salut !


Dans ce sens (de l’eau de qualité biocompatible), je vous souhaite une année 2023 aussi fluide et limpide que possible. Mais attention : la Voie de l’Eau n’est pas nécessairement de « se la couler douce » ! Pour les petits obstacles de la vie, la voie d’évitement et de vortex est évidemment préférable. Mais pour les barrages ou les scandales, rappelons plutôt que « pour attaquer le dur et le solide, rien ne surpasse l’eau » (Lao Zi).


Voie de l’eau pour gagner en souplesse, donc, mais également pour s’attaquer collectivement à la pierre angulaire du système à savoir la CONsommation, goutte après goutte.


Les voies de l’eau sont multiples – et globalement impénétrables – mais la meilleure consiste à renforcer son terrain et à prendre sa santé en mains, avec d’autant moins de peur ou de scrupules que les médecins ne sont absolument pas formés à la qualité de l’eau et donc forcément déconnectés de nos besoins fondamentaux.


« Et cependant, ce que les hommes cherchent, pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d'eau » a écrit Antoine de Saint-Exupéry dans Le Petit Prince.


Prendre la perspective de l’eau et enfin revivre ! La Voie de l’Eau est enfin un merveilleux voyage vers ce que nous avons oublié : le respect de notre nature, la flexibilité face aux obstacles, l'horizon ultime de la Mer… Nous nous sommes égarés voire échoués mais, en suivant le cours de l’eau, pouvons facilement réussir à nous remettre à l’eau, à enfin tous nous retrouver…


Merci pour votre confiance et fidélité. Meilleurs vœux à toutes et à tous !


Benoît Saint Girons / Solutions Bio

Janvier 2023

51 vues0 commentaire
bottom of page