2022 : l’année essentielle pour résister aux impostures. Meilleurs vœux !

Dernière mise à jour : 5 janv.


Lever de soleil sur l'Aiguille Verte le 1er janvier 2022. Photo de Benoît Saint Girons, Consultant en solutions écologiques.
Lever de soleil sur l'Aiguille Verte le 1er janvier 2022

Un vieux professeur fut engagé pour donner un cours sur "la gestion efficace de son temps". En place de l’habituel exposé, il sortit de dessous son bureau un grand bocal, qu’il plaça sur la table, ainsi qu’une dizaine de gros cailloux qu’il commença à déposer délicatement dans le bocal.

– « Le bocal est-il plein ? » demanda-t-il à son auditoire intrigué.

– « Oui ! », répondirent les élèves

Il prit alors un seau de gravier qu’il versa sans difficulté dans le récipient : les graviers s’infiltrèrent entre les pierres jusqu’au fond du bocal.

– « Et maintenant, est-ce plein ? »

– « Probablement pas », se hasarda un élève.

– « Effectivement, répondit le professeur et il déversa encore un seau de sable qui boucha sans peine les interstices entre les graviers. Et maintenant ? »

– « Non ! », répondirent les élèves en cœur.

– « C’est bien », approuva le professeur et il versa un bon litre d’eau jusqu’à remplir le bocal à raz bord. Voilà, il me semble que nous avons fait le plein. Maintenant dîtes moi : quelle est donc la signification de cette petite expérience ? »

– « Eh bien que nous pouvons toujours arriver à caser des choses dans notre agenda », répondit un élève, se souvenant de l’intitulé du cours.

– « Non, ce n’est pas cela, répondit le professeur. La vérité fondamentale, ce que je vous demande de bien retenir, est celle-ci : si je ne place pas mes gros cailloux en premier, je n’arriverai jamais à les faire tenir. Quelles sont donc les grosses pierres de votre existence: votre famille, votre santé, vos ambitions, vos rêves ? Si vous placez dans le récipient de votre vie des cailloux et des brindilles, vous n’aurez plus de place pour ce qui en vaut vraiment la peine, vous n’aurez plus d’espace pour l’essentiel ! »


2021 aura été une année de folie sanitaire de plus avec, pour cette Saison 2, deux nouveaux monstres hauts en douleurs, deux nouvelles impostures : le "vaccin" et le Pass sanitaire. Là n’est pourtant pas l’essentiel.


A y regarder d’un peu plus près, loin des médias officiels aux ordres, l’essentiel ne réside pas dans les lamentables entorses aux Constitutions pour nous imposer un traitement expérimental ou nous infantiliser mais plutôt dans le réveil des citoyens de bonne constitution.


En 2020, la Covid nous a fait brutalement sortir de notre zone de confort. Le Corona Circus de 2021 nous a fait sortir de nos illusions : lorsque la démocratie est remplacée par les conflits d’intérêts, les politiciens tombent le masque et révèlent leurs vrais visages : celui de l’incompétence et/ou de la vénalité !


Il n’y a rien à attendre des impostures politiciennes car celles-ci ne traitent pas de l’essentiel mais des dernières statistiques des cas supposées de contamination (plus il y a de tests et plus il y a évidemment de faux positifs[1]) afin de booster une "vaccination" qui les fera bien voir de leur électorat apeuré et, au passage, en enrichira certains.


Ce faisant, on masque une fois de plus l’essentiel : la déliquescence de notre système de santé (où l’on a continué à fermer des lits) et du système immunitaire des citoyens.


Nous vivons statistiquement plus vieux… mais en mauvaise santé ![2] Avec la peur du Covid, l’entrave à la respiration via les masques, le stress des confinements ou la folie du passe sanitaire, la croissance des revenus de l’industrie pharmaceutique est assurée pour au moins une décennie, avec la bénédiction du Ministère de la Maladie.


Nous vivons depuis deux ans sous la tyrannie des mal-portants et des bien-pensants. Pour protéger de vieux malades, des jeunes en bonne santé devraient prendre le risque de la vaccination et d’une société sous surveillance perpétuelle… Oh, bien sûr, ce n’est pas vraiment la faute de nos aînés : la peur est toujours mauvaise conseillère et personne ne leur a jamais appris qu’ils pouvaient éviter de tomber malade ou éteindre leur TV.


La société est aujourd’hui divisée comme jamais (pour mieux régner ?) mais toute crise est une opportunité et le basculement est proche. Les hommes politiques expirent en ce moment de nauséabonds gaz d’échappements et n’inspirent plus grand monde. Le mécontentement citoyen est à son paroxysme et la justice submergée par les plaintes… dont certaines aboutiront. L’information alternative circule – avec tout de même, de ça et là, quelques belles stupidités "complotistes" – et les citoyens qui ne sont pas déjà en état de mort cérébrale n’ont jamais été autant réveillés sinon éveillés aux impostures !


Car soyons objectifs : nous avons de la chance ! Nous avons réussi à protéger l’essentiel : nos valeurs ! Cela requiert du courage et de la détermination et certains ont même perdus leur travail dans la bataille mais au moins nous sommes restés debout et nous pouvons encore nous regarder dans la glace. Imaginez être à la place d’une personne ayant peur du virus depuis deux ans… Les peureux manipulés ne méritent pas notre mépris mais notre compassion voire, pour ceux encore en état d’écouter, nos conseils pour aller mieux [3] et renforcer son système immunitaire.


A cet égard, histoire de partager l’essentiel, nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement du Réseau Les 8 fondamentaux : sans vente ou connaissance spécifique, vous pouvez désormais aider vos contacts à aller mieux et toucher un commissionnement sur chaque vente que NOUS réalisons. Détails sur le site internet www.solutionsbio.ch/reseau


Que pouvons-nous donc espérer de 2022 ? Les élections présidentielles en France pourraient être une opportunité[4], si les alternatives proposées n’oscillaient pas entre les extrêmes et si – sur la question sanitaire – nous ne risquions pas de nous retrouver avec les mêmes experts et donc conflits d’intérêts. Est-il nécessaire de rappeler que le candidat écologiste Yannick Jadot a été le premier à demander la vaccination obligatoire ?[5]


Il est urgent de passer de l’écologie politique à l’écologie personnelle. Celle-ci requiert de s’interroger sur ses fondamentaux ou, à nouveau, sur ce que l’on considère comme essentiel.


A ce titre, la meilleure chose que nous puissions faire pour dire NON au Système est d’être et de rester en bonne santé !


La seconde meilleure chose que nous devrions faire est de boycotter tous les produits polluants, inutiles et/ou malsains. Trop compliqué ? Nous pourrions alors nous recentrer sur un seul produit emblématique des dérives du système : le boycott des bouteilles plastiques. Peu de boycott entraînerait autant de remous que celui des eaux minérales… Nous sauverions presque la planète et gagnerions au passage en santé et en vitalité… Mais encore faut-il au préalable s’équiper pour filtrer et dynamiser correctement son eau du robinet au risque, sinon, de se retrouver "potablement chloré" et dévitalisé…


La troisième meilleure chose à faire serait de vendre toutes nos actions afin d’entrer en cohérence et cesser de financer le système. Ceci devrait inclure les caisses de prévoyances, gorgées de Big Pharma !


Que veulent les puissants ? Idéalement que nous obéissions docilement et soyons vaccinés, bien sûr mais, surtout, que nous CONsommions ! Défiler dans les rues tous les week-ends ne sert de toute évidence pas à grand-chose. Bloquer les routes ou les ronds points à l’instar des gilets jaunes en France serait déjà plus efficace mais risque de déboucher sur la violence.


« Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent pas pour que ça ne se vende pas » disait Coluche. « Quand on pense qu’il suffirait de ne pas CONsommer pour que le système s’écroule » dirait un consomm’ACTEUR.


Nous votons tous les jours via notre pouvoir d’achat. Il est possible de magouiller ou d'influencer des votations – démonstration dernièrement en Suisse – mais personne ne peut nous empêcher d’acheter un produit plutôt qu’un autre, de fréquenter les petits magasins bio plutôt que les grosses surfaces, de privilégier la qualité à la quantité.


Autant d’approches d’écologie personnelle qui nous permettent de mieux ÊTRE, de préserver notre pouvoir d’achat et de choix et, surtout, de dire NON au système.


L’année dernière, la bonne résolution suggérée était de reprendre sa santé en main en réalisant, une fois pour toute, l’importance énergétique. Cette année, je vous invite à continuer le combat de l’essentiel et à y ajouter une joyeuse démarche de boycott active ou de consomm’Action militante.


Si tout ce que nous consommons devrait nous apporter de l’énergie, tout ce que nous ne consommerons pas retirera nécessairement de l’énergie au système. Alors de nouvelles perspectives seront possibles. Alors l’humain retrouvera sa place et sa vitalité naturelle.


Je vous souhaite à toutes et à tous l’énergie requise pour rester au-delà des manipulations, le courage pour continuer à dire NON ("Pas touche aux enfants !") et la bienveillance vis-à-vis de tous les apeurés. Puisse 2022 être l’année du basculement du bien-être superficiel au mieux ÊTRE revendiqué et des impostures politico-sanitaires à une véritable écologie personnelle.


Frat’airnelle et essentielle année 2022 !


Benoît Saint Girons 2 janvier 2022



[1] Les tests ne sont pas fiables au-delà de 30-35 cycles d’amplification génétique (dits CT). Or, les tests PCR pratiqués réalisent entre 40 et 45 cycles, selon le conseil scientifique Covid-19 français qui, dans un avis publié le 27 juillet 2020 confirmait : « Des valeurs de CT élevées sont souvent le reflet d’une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) signalant que la personne testée ne présente pas de risque. ». Selon un article du Monde : « A en croire le New York Times, une grande part des tests positifs actuels seraient associés à des valeurs CT élevées. Dans l’Etat de New York, au mois de juillet, 794 cas positifs ont été confirmés au laboratoire de recherche en santé publique du département de la santé avec des tests à 40 cycles. Mais près de la moitié auraient été considérés comme négatifs en limitant la recherche de virus à 35 cycles. On aurait même eu près de 70 % de tests négatifs en limitant à 30 cycles. » Bref, une belle fumisterie très rentable !

[2] En France en 2017, l’espérance de vie sans incapacité (EVSI) s'élevait à 64,9 ans pour les femmes et à 62,6 ans pour les hommes, pour une espérance de vie de 85,3 et de 79,5 ans. 20,4 et 16,9 années sont ainsi passées en incapacité c’est-à-dire avec des difficultés et des limitations pour les activités du quotidien à cause d’un problème de santé. En France, les plus de 65 ans consomment en moyenne entre 7 et 14 médicaments par jour ! [3] Aucune personne vaccinée n’a envie d’entendre parler des effets secondaires des vaccins mais tout le monde aspire à être en meilleure santé ou vitalité. D’où l'intérêt du Réseau Les 8 pour "partager l'essentiel !" [4] L’instauration du Pass Vaccinal va automatiquement limiter les tests et donc les cas de contamination et donc la "pandémie". Ce bon résultat sera mis sur le compte de la vaccination et donc de la politique menée… [5] Idem pour le PS quelques mois plus tard. N’est-il pas navrant de constater que seule l’extrême droite défend en ce moment la liberté des citoyens ?

180 vues1 commentaire