• Benoît Saint Girons

Comment utiliser l’hypnose ericksonienne chez soi et naturellement mieux Être ?

Dernière mise à jour : oct. 5

L’hypnose moderne n’a rien à voir avec les manipulations de music-hall et s’appuie sur les travaux du Docteur Milton Erickson. Il s’agit alors de l’un des plus formidables outils pour se relaxer, mieux dormir, dépasser ses phobies-addictions ou plus globalement mieux Être, sans risques et sans effort, chez soi, en auto-hypnose, à son rythme. Solutions de bien-être mental et explications de la puissance de l’hypnose ericksonienne avec l’auteur du livre Le choix de la sérénité.

Notre inconscient devrait être considéré comme une belle plante, à choyer et nourrir avec délicatesse. Le nutriment pourra venir par contre de l’hypnose ericksonienne, l’outil le plus puissant pour reprogrammer son inconscient en douceur. Solutions de mieux-être mental avec Benoît Saint Girons, auteur du livre Le choix de la sérénité
Prendre soin de son inconscient avec délicatesse, grâce à l’hypnose ericksonienne ?

Mieux Être grâce à l’hypnose ericksonienne en 2 mn chrono !


L’hypnose est un état modifié de conscience (EMC) et il n’y a pas besoin d’être mis en transe par un hypnotiseur pour l’expérimenter. Il suffit de se placer devant un aquarium ou un feu de cheminée et de laisser son esprit divaguer… On peut aussi se perdre dans ses pensées ou être absorbé par un bon livre. La plus fréquente forme d’hypnose est ainsi l’auto-hypnose… sans que nous en ayons conscience !


En état d’hypnose, notre barrière consciente est en effet abaissée et nos perceptions sont modifiées. Nous restons toutefois connectés à certains stimuli (la voix de l’hypnotiseur par exemple), permettant ainsi un travail en profondeur, au niveau de l’inconscient.


Imaginez que votre inconscient soit une baignoire remplie d’eau. Dans le passé, vous y avez placé plusieurs types de colorants : certains étaient lumineux mais d’autres noirs. Progressivement, votre bain a ainsi pris une coloration assez sombre qui influence négativement votre interprétation de la vie. Vous ne pouvez pas changer l’eau et vous ne pouvez pas enlever le colorant négatif. La psychanalyse s’intéresse aux colorants les plus noirs et scrute l’eau à la loupe à la recherche de traces oubliées (quitte au besoin à en inventer). Les drogues et autres psychotropes illuminent artificiellement le bain. Pour ma part, je préfère pour mieux Être rajouter de l’eau (l’action), des colorants plus gais (les pensées positives) ou – beaucoup plus efficace – pratiquer l'auto-hypnose via le Psio et la multi évocation éricksonienne !


« L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne. » (Milton Erickson)

L'hypnose moderne de type ericksonienne se caractérise par une approche souple, indirecte (métaphores), bienveillante et non dirigiste. On ne peut partir que de là où l’on se trouve et c’est au patient de se changer les idées afin de retrouver sa liberté et enfin mieux Être !


L’hypnose ericksonienne n’est ainsi pas une thérapie proprement dite mais un puissant outil afin de remonter en amont des problèmes, au niveau de leurs racines inconscientes. L’idée n’est pas de comprendre pourquoi je me comporte ainsi via une analyse raisonnée – qui risque de prendre des années – mais d'adopter une écologie personnelle et d’abreuver son inconscient de messages positifs afin de mettre en place un tout autre schéma de pensées et de bien-être mental.


Le langage des stimuli utilisés est ainsi celui du subconscient : la métaphore et les suggestions indirectes. Le Docteur Milton Erickson a en effet mis en évidence la forte réceptivité du subconscient aux contes de fées, métaphores d’animaux, légendes et autres symboles. La résistance de l’esprit conscient est amoindrie et le subconscient interprète le message positif à sa manière.


Un hypnothérapeute est toujours précieux dès lors qu’il s’agit de traiter de soucis « personnalisés » mais, lorsque la thématique est déjà clairement définie (stress, phobies, addictions,…), il est possible et économique de recourir à des enregistrements MP3 hypnose pour des séances d'auto-hypnose chez soi et à son rythme. A cet égard, deux suggestions (directes) :


  • Les enregistrements MP3 hypnose de l’hypnothérapeute Alain Poux : combinant hypnose ericksonienne et programmation neuro-linguistique (PNL), une trentaine de titres sont disponibles pour se renforcer (gagner en confiance, développer son amour-propre, gérer son stress, améliorer sa sexualité…), dépasser des addictions ou des troubles (tabac, alcool, phobies, douleurs, angoisses,…) ou encore se préparer mentalement pour un objectif spécifique (sports, examens,…). Chaque personne étant différente, elle garde son libre arbitre et réagit à sa manière. Si les changements peuvent parfois être très rapides, il y a lieu généralement d’écouter plusieurs fois et de manière régulière, au calme… et avec plaisir !


  • Les Audiocaments des lunettes Psio sont sans contexte les enregistrements les plus technologiquement aboutis et perfectionnés en matière d’auto-hypnose ericksonienne. Plus de 40 titres s’appuient en effet sur le principe de sa multi-évocation : deux histoires sous forme de métaphores sont racontées en même temps, une dans l’oreille droite, l’autre dans l’oreille gauche ! Plongé dans un état de relaxation profonde (grâce notamment aux stimulations visuelles des lunettes et autres technologies acoustiques déployées), à la limite du sommeil, le patient n’a aucun mal à décrocher, à lâcher prise et à laisser les messages imprégner son esprit inconscient. Du sommeil à la gestion de tous les stress en passant par la perte de poids ou les troubles fonctionnels, les Audiocaments sont toujours efficaces et, de fait, utilisés dans certains hôpitaux.


Classique, combinée ou technologique, l’hypnose ericksonienne mérite plus que jamais notre intérêt. Dans un environnement malheureusement de plus en plus anxiogène, il est de bon sens de vouloir se changer les idées. On a le droit naturellement de choisir une approche beaucoup plus longue et coûteuse – voire même d’affronter les dangers des psychotropes chimiques – mais on aura du mal à trouver une technique aussi respectueuse, agréable et efficace, parfois en quelques séances seulement !



Mieux comprendre comment fonctionne l’hypnose ericksonienne et le rôle de l’inconscient :


De nombreuses techniques existent pour nous permettre de communiquer plus efficacement avec notre système nerveux, renforcer nos défenses psychologiques, accéder au bien-être mental, en un mot mieux Être : la méthode Coué, la sophrologie, la PNL, la visualisation… et la méditation, désormais très à la mode ! Parmi toutes ces approches, l’hypnose ericksonienne demeure relativement méconnue. Il s’agit pourtant de la plus formidable approche pour changer la couleur de son bain sans effort !


Vers un esprit constructif et un bien-être mental


N’en déplaise aux financiers, l’accumulation de richesse n’est bénéfique qu’à un endroit : notre esprit. Cet enrichissement peut correspondre à une remise en cause de préjugés ou à l’acquisition de nouvelles connaissances mais le plus bénéfique est encore d’abreuver son esprit d’images, de couleurs et de pensées positives. Ce n’est pas parce que les idées sont gratuites qu’il s’agit de penser n’importe quoi !


Face à un sentiment négatif, nous aurions ainsi tout intérêt à faire naître en nous des formules positives contraires. L’inconscient est très bon public et il accueille donc indifféremment les stimuli négatifs ou positifs. Lorsque je contredis un message négatif par une formulation positive ou, mieux encore, par une action positive, c’est ce dernier message qui laisse une trace. Petit à petit, au fur et à mesure des répétitions, un nouveau subconscient se met en place. Une vie plus riche et positive en découle.


Pourquoi ne pas ainsi commencer par regarder la vie de manière objective ? Au cours d’une journée type, qu’est-ce qui va et qu’est-ce qui ne va pas ? Faire le compte nous permet de réaliser que la majorité de ce qui nous arrive est bel et bien positif. Préférer se focaliser sur les éléments négatifs est un choix. Combien de personnes rentrent chez elles et déclarent : « Chérie, j’ai eu une journée formidable : la voiture a bien démarré, j’ai fini par trouver une place de parking, je suis arrivé presque à l’heure au bureau, la standardiste m’a dit bonjour ainsi que tous mes collègues, j’ai fait mon travail correctement, j’ai mangé à ma faim au restaurant d’entreprise, mon patron m’a convoqué pour m’encourager à être plus minutieux, j’ai fait des courses dans un magasin plein de victuailles, j’ai pu y acheter ce que je souhaitais et maintenant je rentre dans ma maison et j’embrasse la femme que j’aime et qui m’aime. » Changez de point de vue et vous changerez !


Cette nouvelle perception de la vie sera évidemment favorisée par nos aliments intellectuels. Regarder les nouvelles tous les jours nous persuadera rapidement que le monde ne tourne pas ronds. Entendre des insanités toute la journée finira par nous faire croire que la vie est très sale. Attention à ne jamais perdre de vue que c’est le point noir qui nous saute aux yeux… et que la peur (ou l’anxiété) est toujours mauvaise conseillère !


Lorsque je choisis un film, j’ai également le choix : je peux choisir un film de guerre ou bien une comédie musicale, un film d’horreur ou un dessin animé. Il est facile de voir si un film est positif : nous le ressentons ! Un beau film nous soulève de l’intérieur ! Même chose pour la musique ou les livres : au-delà du talent de l’artiste, la sagesse sera toujours plus constructive que la haine…


Avoir défini ses objectifs et savoir où je me trouve sur le chemin de la vie permet aussi de développer un sentiment de sérénité intérieure. Multiplier ses expériences, varier ses plaisirs, vivre de nouvelles sensations, côtoyer l’inconnu, aller à la rencontre d’autre chose, essayer par soi-même, être curieux… sont autant de sources de contentement et de bien-être mental dans l’optique de mieux Être.


Evidemment, il ne s’agit pas de collectionner avec un esprit de comptable: la vie n’est pas une addition ! Il ne s’agit pas non plus de vouloir tout faire : ce ne serait pas réaliste et donc source de frustration. Mais il existe a une triste vérité : « Celui qui fait ce qu’il a toujours fait vivra ce qu’il a toujours vécu »


Le génie Milton Erickson, inventeur de l’hypnose moderne

Photo de Milton Erickson, inventeur de l'hypnose moderne. Comment utiliser l'hypnose ericksonienne chez soi et sans stress ? Un nouveau mode de pensées est possible grâce aux audiocaments et au Psio !
Mliton Erickson (1901-1980)

Psychiatre et hypnothérapeute de renommée internationale, le Docteur Milton Erickson a toute sa vie combattu ses propres maladies et notamment une poliomyélite qui le paralysa en partie. Ne pouvant utiliser efficacement une partie de ses sens, condamné par la médecine (il entendit le médecin dire à ses parents qu’il ne passerait pas la nuit), il se donna le défi de vivre, inventa diverses techniques compensatrices et devint le père fondateur de l’hypnose moderne. Au passage, il révolutionna la médecine psychosomatique et l’idée que l’on se faisait de l’influence de l’esprit sur le corps.


Au milieu des années 50, il fût convoqué devant le Conseil de l'Ordre des Médecins. Ses confrères trouvaient en effet ses pratiques étranges et envisageaient de le radier. Selon la légende, le Dr. Milton Erickson prit la parole et, se servant de ses techniques et du ton de sa voix, mit la salle en état hypnotique... On estime qu'il a aidé 30.000 patients au cours de sa carrière. Il mourut en 1980 à l’âge de 79 ans.


La raison pour laquelle l’hypnose ericksonienne est aussi efficace tient au profond respect qu’il manifestait à l’égard de ses patients et à leur place centrale dans le processus de guérison. Tout comme Hippocrate, le père de la médecine (mais en réalité plutôt naturopathe), affirmait que « La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin », Milton Erickson considérait que le patient devait être l’acteur de sa guérison et qu’il ne soignait pas un symptôme ou une maladie, mais une personne.


« L'hypnose offre tant au patient qu'au thérapeute un accès aisé à l'esprit inconscient du patient. Elle permet de s'occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité, et elle autorise l'identification de ces éléments de l'expérience de vie d'un individu qui ont de l'importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l'attention requise si l'on souhaite obtenir des résultats thérapeutiques. Seule l'hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l'inconscient, inconscient que l'histoire de la psychothérapie a montré être d'une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité. » explique Milton Erickson.

L'inconscient et le subconscient selon le Docteur Milton Erickson


L’inconscient est généralement associé aux travaux de la psychanalyse de Sigmund Freud et le moins que l’on puisse dire est que nous ne lui faisons du coup pas vraiment confiance… et que nous le comprenons encore moins ! Ce serait une sorte d’entité cachée, responsable de nos névroses et actes manqués. Partir à son exploration requiert beaucoup de courage, des années de travail de prospection et un bon budget !


Rien de tout cela pour Milton Erickson qui considère simplement l’inconscient (ou le subconscient) comme étant tout ce dont nous n’avons pas conscience. Il n’existe en outre pas tant un inconscient séparé du reste du corps – travers de la médecine moderne que de vouloir tout séparer et traiter chaque organe individuellement à coup de spécialistes – que d’un ensemble de processus inconscients, plus ou moins reliés au conscient… ce qui permet de travailler efficacement !


L’inconscient possède toutefois une autonomie propre – quand les idées ne sont pas trop sales – et il possède sa propre manière de fonctionner et de traiter l’information.


« Votre esprit inconscient peut commencer un raisonnement, et le développer sans que vous en ayez conscience. Il peut parvenir à des conclusions, puis laisser votre esprit conscient en prendre connaissance. » (Milton Erickson).

L’inconscient est également considéré en hypnose ericksonienne comme un gigantesque réservoir de souvenirs et de potentiels. Tout ce que nous avons fait ou appris dans le passé y est stocké et peut soudainement ressurgir, avec le bon stimulus. Le subconscient joue en quelque sorte le rôle d’un filtre : il accepte tout mais ne laisse passer vers le conscient que ce qui lui importe à un moment donné, pour le meilleur et pour le pire.


« Votre inconscient sait bien plus de choses sur vous que vous-même. Il a accumulé des années d’apprentissage, de sentiments, de pensées et d’actions. Et tous les jours, nous apprenons des choses et des savoir-faire. » (Milton Erickson)

La puissance du subconscient est en réalité nettement supérieure à celle du conscient. Physiologiquement par exemple, il constitue 90% de notre fonctionnement global. La majorité de nos processus vitaux se font en effet et fort heureusement de manière autonome, de la respiration aux battements de notre cœur.


De manière plus subtile, l’inconscient peut aussi être considéré comme une sorte de puits de sagesse (sans fonds mais pas sans fondement) ou de « guide intérieur ». Nous pouvons lui laisser consciemment un problème le soir et avoir la solution le matin. La nuit porte conseil dit-on mais c’est en fait surtout l’inconscient !


Globalement, notre état d’esprit à un instant donné sera ainsi influencé à la fois par notre environnement immédiat et ce dont nous avons conscience (les mauvaises nouvelles de la TV par exemple) mais également par les associations inconscientes engendrées par ces stimuli.


Il n’y a ainsi pas en soi de bon ou de mauvais état d’esprit. Tout est « juste » au regard de nos circonstances et il n’y a pas ainsi à nier la réalité, à se reprocher quoi que ce soit ou, pire encore, à essayer de supprimer les symptômes.


« Trop de thérapeutes essayent de rassurer leurs patients ; ils essaient de déposséder leurs patients de la réalité de leurs symptôme plutôt que d'accepter et de travailler avec cette réalité. » (Milton Erickson).

Reste que nous pouvons en être plus ou moins satisfaits et ainsi décider ou non d’agir : limiter les mauvaises nouvelles de la TV, optimiser notre système immunitaire (qualité de l’air, qualité de l’eau, protection contre les ondes,…) et, donc, reprogrammer en douceur son inconscient en le chargeant d’images et de stimuli lumineux.


L’inconscient et le subconscient (la subtilité entre les deux termes est pour le moins subtile) sont en effet très bon public et prennent tout ce qu’on leur donne. Mais ils sont aussi très créatifs et, à partir d’une simple métaphore, peuvent développer tout un réseau de nouvelles potentialités. Siège de la mémoire et de nos connaissances, ils sont également susceptibles d’éclairer sous un jour nouveau ce que nous considérions précédemment comme une zone d’ombre.


« Faites confiance à votre inconscient, cet immense magasin de solutions. » disait Milton Erickson.



La transe hypnotique :


Le voyage vers l’inconscient requiert un état de détente physique et psychique, assez profond, à la limite du sommeil. L’esprit conscient et raisonneur se place alors en retrait, au profit du vaste et imaginatif inconscient.


« L’esprit est un réservoir incroyablement vaste dont la plupart des gens ne réalisent pas encore le potentiel. La transe est une période de liberté permettant la découverte, l’exploration intérieure et la réalisation de nos potentiels. » (Milton Erickson).

L’état hypnotique ou la transe hypnotique est un état second auquel on s’abonne – plus ou moins – avec plaisir, en faisant abstraction de son environnement extérieur. Dans le train à observer le paysage ou plongé dans un roman passionnant, nous avons tous vécu ces moments d'auto-hypnose, de flottement et de relaxation, propices à l’imagination et à la rêverie.


Pour l’hypnothérapeute Alain Poux, différentes sensations peuvent être éprouvées en état de transe, que ce soit en séance personnalisée ou via ses enregistrements dédiés à un résultat spécifique :


  • des sensations corporelles diverses: chaleur, fourmillement, froid, lourdeur, légèreté,…

  • se sentir à la fois ici et ailleurs.

  • une grande facilité à retrouver ses souvenirs.

  • la sensation "d'Etre", tout simplement.

  • les perceptions de l'environnement extérieur n'ont plus d'importance.

  • l'impression de connaître déjà cet état particulier.

  • ressentir la présence d'immenses possibilités et ressources intérieures.

  • ressentir un grand confort à demeurer dans cet état.

  • et bien d’autres sensations encore…


Ajoutons-y ainsi également :

  • un relâchement musculaire et une respiration plus profonde

  • la possibilité de mouvements involontaires comme par exemple un sursaut

  • une déglutition plus importante

  • des mouvements de paupières incontrôlés et plus rapides

  • une bien meilleure créativité (on trouve bien mieux lorsqu’on ne cherche pas)

  • une belle distorsion de l’espace-temps : comme dans le sommeil, on ne voit pas le temps passer !


On pourra évidemment combiner une ou plusieurs de ces ressentis qui pourraient globalement se résumer par la sensation de flotter dans un « sommeil réveillé », d’une expansion-ouverture ou d’une reconnexion à l’énergie de l’Univers, la sensation de mieux Être, de finalement se retrouver.


Il existe de nombreuses techniques pour entrer en transe et donc en auto-hypnose. Citons par exemple :


  • La fixation consiste à se focaliser sur un point précis, un point noir au centre d’une feuille de papier, un élément précis d’un tableau apaisant ou une goutte d’eau sur une fleur par exemple… puis de se laisser absorber par ce point (de vue). Le mental s’est tu et n’essaye pas d’analyser quoi que ce soit. Au bout de quelques minutes, vos paupières deviendront irrésistiblement lourdes. Résistez un instant puis lâchez prise.


  • Les sensations consistent à se concentrer sur différentes parties de votre corps, des pieds à la tête. D’abord lourdes, elles s’enfoncent progressivement dans le lit ou le fauteuil. Puis elles deviennent chaudes et vous procurent une belle énergie. Enfin elles deviennent très légères et s’envolent... vers les nuages du subconscient. Cette approche est un classique de la sophrologie pour se relaxer profondément.


  • La technologique consiste à s’installer confortablement et à écouter un enregistrement d’hypnose ou de relaxation. Il commencera toujours par une petite série d’exercices corporels afin d’être en condition de réception optimale pour les messages positifs qui suivront. Les plus efficaces à ma connaissance sont ceux de l’hypnothérapeute hypnopraticien Alain Poux et les audiocaments intégrées aux lunettes Psio, tous deux disponibles pour une vingtaine d’euros sous forme de MP3 hypnose.


Les idées reçues à propos de l’hypnose


La crainte majeure vis-à-vis de l’hypnose est d’être « dépossédé » de son libre arbitre et manipulé à faire n’importe quoi, à l’image de ces spectaculaires spectacles de Music-Hall. Mais outre les préparations requises afin de trouver les personnes les plus réceptives (seule une minorité de personnes seront capables de lâcher prise ainsi en public), on garde finalement toujours le contrôle de sa séance. Un hypnopraticien n’arriverait en effet jamais à faire faire quelque chose à quelqu’un qui ne le souhaiterait pas. Ne s’exhibent ainsi en public que ceux qui n’ont pas d’inhibition et qui y prennent du plaisir.


L’hypnothérapeute hypnopraticien Alain Poux liste d’autres idées reçues :

  • on ne dort pas en hypnose.

  • on n'est pas forcément relaxé lorsqu'on est en transe.

  • le sujet garde le contrôle de la séance.

  • on n'a aucun besoin d'une transe profonde pour avoir des résultats.

  • on ne peut pas obliger quelqu'un à faire quelque chose contre sa volonté.

  • il ne peut y avoir de déplacement de symptôme.

  • le pire qui puisse arriver est de s'endormir (très rare)


L’hypnopraticien guide mais ne contrôle pas. Il choisit les messages à faire passer selon la problématique à traiter mais ces messages sont en tout temps audibles et seront plus ou moins efficaces selon la personnalité de son patient… et l’usage ou non des techniques du Docteur Milton Erickson !


Les grands principes de l’hypnose éricksonienne


Alors que la suggestion était en hypnose classique formulée de manière directe afin d’orienter le patient dans la direction souhaitée, elle est, en hypnose ericksonienne, exprimée de manière indirecte, sous forme de métaphores et de petites histoires, afin de « faire alliance avec les ressources inconscientes de la personne accompagnée. » (Wikipedia).


Pourquoi ces messages finiraient-ils dans l’inconscient ? D’abord parce que tout finit d’une manière ou d’une autre dans l’inconscient. Ensuite, parce que les stimuli exprimés sous la forme de métaphores vont être interprétées individuellement. Ce n’est en effet pas tant l’événement qui laisse une trace que notre perception de cet événement et notre réaction émotionnelle face à lui.


Pour une problématique de gestion de stress, vont être ainsi évoquées des histoires d’animaux. Ceux de dauphins sautant joyeusement hors de l’eau à la proue d’un énorme navire lancé à pleine vitesse ou encore, par exemple, un cheval en plein galop qui arrive à s’arrêter devant la barrière, à moins qu’il ne décide de passer par-dessus !


« Mon père racontait les mêmes histoires encore et encore. Il utilisait des métaphores dans un sens large. Ainsi elles offraient un ensemble de choix positifs, permettant à une série de personnes différentes de s'y rapporter en fonction de leur individualité. Il offrait quelque chose d'universel et plus d'un ressentait le message comme s'il lui était destiné personnellement... » explique Carol Erickson, sa fille (Interview Magical Blend, 07/1991)


Autre grande différence comme nous l’avons vu, le Docteur Erikson considérait moins l’inconscient comme une zone d’ombre à explorer – à la recherche du pire – que comme un allié. Conscient et inconscient doivent coopérer afin de trouver les solutions naturelles à un problème donné. L’hypnose vise ainsi avant tout à stimuler la créativité de l’inconscient afin, non pas d’inventer des névroses comme dans la souvent désastreuse psychanalyse, mais de passer à une autre interprétation possible, plus lumineuse et constructive, afin de mieux Être.


Bien évidemment, le résultat n’intervient généralement pas du premier coup : il faut plusieurs couches de peintures pour faire disparaître une tâche et pas mal de colorant lumineux pour éclaircir un bain tout noir ! Mais le bien-être mental est déjà là puisque cette méthode, au contraire de celles listées plus haut, ne nécessite quasiment aucun effort sinon de savoir se relaxer…



Les lunettes Psio, la métarelaxation et les Audiocaments

Les lunettes Psio permettent d'accéder facilement chez soi à la puissance de l'hypnose éricksonienne, sans stress et sans effort !
Les lunettes Psio

Révolutionnaire, le Psio combine dans un lecteur MP3 luminothérapie et relaxation en synergie. L'effet visuel de la lumière (pulsée ou continue) est particulièrement bluffant et relève d'une prouesse technologique mais c’est sa puissance pour entrer rapidement en état de relaxation et en auto-hypnose qui nous intéresse ici. Le catalogue est riche d'une centaine de titres de musiques de détente et de turbo-siestes mais ce sont les MP3 hypnose ou audiocaments qui nous intéressent ici.


A l’époque des CD, les Audiocaments étaient en Belgique recommandées par le Ministère de la santé et disponibles dans presque toutes les pharmacies. Néanmoins, certains pharmaciens les cachaient afin de ne pas nuire à leur chiffre d’affaires… Il est en effet bien plus rentable d’abrutir les patients à coup de somnifères dont il faut constamment augmenter les doses plutôt que de leur vendre un disque sans effet secondaires et efficace dès la première écoute ! Le premier titre Audiocament concernait en effet le sommeil et il était redoutablement efficace pour procurer la relaxation et le vide mental requis… pour un sommeil profond et une récupération optimale !


Les MP3 hypnose « Audiocaments » ne sont ni de la musique, ni de la sophrologie, ni des messages subliminaux mais une forme d’hypnose éricksonienne technologiquement sophistiquée via l'utilisation de multiples techniques psycho-acoustiques:


  • voix relaxante (rythme, tonalité)

  • musiques douces et calmantes

  • bruits de la nature (rivière, oiseaux, vagues,...)

  • battements binauraux (différence de fréquence entre les deux oreilles)

  • induction sophro-relaxante perdurant par multi-évocation

  • suggestions éricksoniennes indirectes et métaphores

  • son tridimensionnel (360°), écho, son rotationnel, etc.

  • stimulations audiovisuelles réglées sur les rythmes clés, 4 à 10 hertz via les lunettes Psio.


Le résultat est une transe hypnotique ou auto-hypnose obtenue en quelques minutes et, en bout de séance, une formidable impression de plénitude et de bien-être mental… sinon le sommeil pour le titre spécifique.


Entre temps, le subconscient aura reçu une "reprogrammation en douceur" au travers de suggestions indirectes véhiculées par la technique de la multi-évocation éricksonienne. A certains moments précis dans l’enregistrement (lorsque l'organisme est déjà bien détendu), deux histoires sont racontées simultanément. Cette méthode élaborée par le Dr. Milton Erickson permet d’aider l’esprit conscient critique et analytique à ne pas se fixer sur les suggestions qui sont bien audibles (non subliminales), à "entendre sans écouter".


Confronté à la multi-évocation éricksonienne, le conscient, en règle générale, "décroche" et ne prête plus attention aux deux histoires. De plus, pour éviter toute tentative du conscient d’écouter ou de faire un rapport avec le problème à résoudre, la technique de la métaphore est utilisée. Le langage de l’inconscient est en effet originellement métaphorique.


C’est pourquoi l’essentiel du message est délivré par le thérapeute sous forme d’histoires, contes de fées, légendes, récits d’autres thérapies, récits de la vie quotidienne... Matériaux, bien sûr, choisis pour cette puissance de leurs évocations tout en utilisant la technique de “confusion” d’Erickson pour dépasser les résistances conscientes à des suggestions de transformations.


L'écoute répétée de messages spécialement codés à l'attention du subconscient influence le comportement de manière profonde et permet ainsi de mieux Être. La preuve en est l'influence parfois inattendue des publicités télévisées sur notre comportement.


Les audiocaments proposent ainsi une véritable "cure" de suggestions positives pour un bien-être mental complet. Un profond réflexe conditionné de détente en rapport avec le thème traité va ainsi progressivement s'installer et permettre une distanciation par rapport aux soucis et à la source du ou des stress.


En résumé, les audiocaments offrent un triple effet (en plus d’être très cool via les lunettes Psio):


1. Un apaisement général de l'organisme:

Les technologies psycho-acoustiques placées dans les audiocaments (fréquences audio de 3 à 8 hertz, relaxation guidée, exercices respiratoires, etc.) agissent comme puissant agent relaxant et stimulent le système nerveux parasympathique, la soupape anti-stress de l'organisme. Une séance d'auto-hypnose via la métarelaxation est ainsi aussi agréable que régénératrice.


2. Un apaisement ciblé des organes concernés:

Les textes des audiocaments sont élaborés par des médecins spécialisés et optimisés par rapport aux troubles ou améliorations souhaitées. Les suggestions pratiquées provoquent ainsi un apaisement au niveau des organes entrepris. Plusieurs études dans des revues internationales (par exemple, la revue " Nature ") ont démontré l'influence de la suggestion sur les organes.


3. Une nouvelle vision de la vie et donc un mieux Être :

De manière subtile et au fur et à mesure des répétitions, les messages positifs vont imprégner le subconscient jusqu'à engendrer un nouvel optimisme voire développer une nouvelle conception – plus sereine et plus heureuse – de l'existence et de son rapport au monde. Pour arriver à cet objectif, il est toutefois important que le cerveau rationnel, le conscient actif, soit mis au repos, lâche prise et laisse les messages s'écouler naturellement dans le subconscient. C'est là tout l'intérêt de la multi-évocation du Dr. Milton Erickson...


Que peut-on traiter avec l'hypnose éricksonienne ?


Comme le dit l’hypnothérapeute hypnopraticien Alain Poux, « les possibilités sont tellement vastes qu'elles sont presque illimitées: Inhibitions, phobies, dépression, anxiété, peurs, stress et mal-être, insomnies, tics, timidité, migraine, douleurs diverses de nature chronique, motivation, préparation mentale des sportifs, problèmes sexuels, boulimie et anorexie, problèmes de peau, psoriasis, eczéma, prurit, zona, verrues, urticaire, allergies ponctuelles ou chroniques, asthme, hypertension artérielle, problèmes de poids, et bien sur le traitement rapide de toutes les dépendances (alcool, tabac, drogue, nourriture, jeu, achats ...). Les possibilités sont nombreuses et cette liste n'est pas exhaustive... »

Collection titres d'hypnose éricksonienne Audiocaments avec suggestions indirectes et multi-évocation !

Les possibilités sont quasi-illimitées avec un hypnopraticien mais le catalogue des enregistrements disponibles en MP3 hypnose comprend bientôt une centaine de titres entre ceux d’Alain Poux et les Audiocaments, avec des nouveautés tous les ans. De grand thèmes communs se retrouvent évidemment (gérer son stress, retrouver le sommeil, dépasser une addiction, vaincre une phobie, améliorer sa sexualité,…) ce qui permet de tester ce qui fonctionne le mieux pour soi, voire de jouer sur la synergie 1+1 = 3 !


En fait, il n’y a pas grand-chose qui résiste à la puissance de l’hypnose éricksonnienne, pour autant évidemment qu’il y ait un facteur mental à la pathologie. C’est généralement le cas puisqu’il est admis que 30% des pathologies comme des guérisons relèvent du mental. C’était également l’intuition initiale d’Hippocrate, le père de la Médecine : « Si quelqu'un désire la santé, il faut d'abord lui demander s'il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement il est possible de l'avoir. »


Il disait aussi « Le corps fait une maladie pour se guérir », « L'homme doit harmoniser l'esprit et le corps » et « La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin »


Et si cette force était celui de l’inconscient ? Et si l’hypnose éricksonienne permettait de la démultiplier et de l’orienter dans le bon sens ?



Pour en savoir plus sur l’hypnose éricksonienne et accéder au bien-être mental via les lunettes Psio ou les MP3 hypnose :

Le site dédié au mieux-être mental : www.psychowell.ch

Les 8 fondamentaux : https://www.solutionsbio.ch/mental-lunettes-psio

Mon livre : Le choix de la sérénité (Ed. Jouvence, 2010)


9 vues0 commentaire