APPARTEMENT
POINT D'EAU
EAU BIOCOMPATIBLE

« Une goutte d’eau suffit pour créer un monde »
Gaston Bachelard

Filtration en profondeur et restructuration de l'eau.
Eau propre et dynamisée, véritablement biocompatible.
Retrouvez enfin le plaisir de l'eau au naturel !
AVERTISSEMENT : La filtration de l'eau est requise sinon indispensable vis-à-vis d'une eau du réseau chlorée et polluée. Encore convient-il de ne pas se tromper de système tant les exagérations du marketing sont légion. Chaque fabricant propose forcément le meilleur produit.  Notre sélection rigoureuse, parmi une dizaine de fabricants différents, est plus indépendante et donc plus objective. Vous trouverez ci-dessous les meilleures solutions pour un point d'eau unique et - à titre de comparaison et de réflexion - les eaux minérales "emplastiquées".
Cette page "Technologies" concerne les Solutions Appartement. Si vous avez une possibilité de connexion à l'arrivée d'eau principale, voir Solutions Maison. Pour des solutions plus économiques, voir Solutions Budget. Enfin, pour encore dépasser l'eau, à partir d'une eau propre et faiblement minéralisée, voir Solutions Thérapeutiques. Problématiques et solutions, sur la page générale Eau.
UN PETIT COMPARATIF PLUTÔT QU'UN LONG DISCOURS...
CRITERES ET NOTATIONS SELON LE LIVRE LA QUALITE DE L'EAU
 

Note qualité eau : -7,1/20

Note technologie : na

EAU MINERALE PLASTIQUE

Pollution : +2

Globalement propre mais attention aux nitrates et aux résidus plastique.

Minéralisation: -3 à 0
Eaux souvent beaucoup trop minéralisées alors que nous sommes "hétérotrophes".

Energie de l'eau: -4

Mauvais traitements tout au long de la mise en bouteille et stockage plastique.

Santé : -3 à -1

Une eau qui affaiblit l'organisme via un surtravail des reins "Buvez éliminez !"

L'arnaque marketing des minéraux.
Le coût du transport.

L'absurdité du plastique en prime.

Tarif : env. CHF 500 / pers / an

Note qualité eau : 14,3/20
Note technologie : 8/20

FONTAINE IONA

Pollution : +3

Osmose inverse au 0,0001 µm pour une eau aussi propre que possible

Minéralisation: +2
Très faible minéralité (< 30 mg/l) mais dureté maximale requise < 20°fH.

Energie de l'eau: +3

Procédé M. Violet avec électrode Argent + écoute musique classique.

Santé : +2

Une eau très propre biocompatible avec oligo-éléments argent à l'état naissant.

Une fontaine sans connexion eau installée en 5 minutes sur plan de travail. Réservoir de 2 litres.

Tarif : CHF 2285.-

Note qualité eau : 14,3/20
Note technologie : 8/20

FONTAINE EAURIGINELLE

Pollution : +3

Osmose inverse au 0,0001 µm pour une eau aussi propre que possible

Minéralisation: +3
Filtre KDF pour gestion du calcaire et rajout de lithothamme (algue).

Energie de l'eau: +2

Pierre de labradorite, cristal de roche et vortexeur en sortie.

Santé : +2

Une eau très propre biocompatible avec oligo-éléments via lithotamme.

Une fontaine connectée à placer sous son évier. Remplissage automatique d'un réservoir de 1 à 10 litres.

Tarif : 1392 euros HT

FONTAINE IONA
 

Objectif :  Une eau aussi propre que possible (minimum de minéraux) et biocompatible

Comment : Osmose inverse associée au principe Marcel Violet + Musique

Valeur ajoutée :  Un osmoseur compact sans connexion, installé en 5 minutes

Tarif :  1980 euros TTC ou CHF 2285.-

Note qualité de l'eau : 14,3/20 (eaux minérales plastique : -10/20)
+ complément Idrogen (eau thérapeutique) : 18,6 / 20

Note technologie : 8/20 (adoucisseur à sodium : -20/20)

 

ETAPE 1 :  FILTRATION OSMOSE

Filtre à charbon actif :

Le filtre à charbon actif, catalyseur remarquable, retient une partie des polluants par adsorption, notamment les matières organiques, le chlore, les hydrocarbures, les pesticides et les métaux lourds.

Filtre à sédiments:

Le premier filtre est une microfiltration. Il retient les particules physiques en suspension dans l'eau ainsi qu'une partie des bactéries, des virus et de l'aluminium.

Osmose inverse:

Une pompe à haute pression force l'eau à traverser une membrane synthétique semi-perméable. Celle-ci, d'une finesse de l'ordre de 0,0001 μm (un micron μm vaut 10-6 m = 0,000 001 mètre), ne laisse passer quasiment que l'eau et quelques ions. Cette dernière filtration rejette donc quasiment tous les éléments indésirables (bactéries, parasites, virus, résidus de médicaments et de pesticides, fluor, etc ainsi que l'essentiel des minéraux dissous). Ce procédé est la technologie la plus avancée et la plus performante pour obtenir une eau quasiment pure. "On obtient, avec l'osmose inverse, une eau aussi pure que si elle sortait d'une source naturelle" disait le célèbre Dr Kousmine. De fait, le taux TDS sera normalement inférieur à 20-30 mg/ l  (voire encore plus bas) soit l'équivalent des meilleurs eaux de source.

Cette ultime filtration procure ainsi une eau aussi propre que possible (l'eau pure serait d'ailleurs problématique) mais elle est "déstructurée", sans vie. Il est alors indispensable de lui redonner ses propriétés "vivantes" via des procédés de structuration de l'eau (PSE).

 

ETAPE 2 :  RESTRUCTURATION

Procédé Marcel Violet :

Traitement électro-vibratoire de l'eau afin d'intégrer dans l’eau les énergies des ondes à haute fréquence, captées par un oscillateur et un condensateur à la cire d’abeille. Ces énergies restructurantes sont transmises à l’eau via une électrode en argent en contact direct et permanent avec l'eau du réservoir.

Approche Masaru Emoto :

A l'intérieur du réservoir, l'eau est en permanence traversée par un rayon lumineux porteur d'ondes sonores. Une musique sélectionnée et enregistrée est diffusée en boucle. Ces ondes sonores optimisent le taux vibratoire de l'eau augmentant ainsi ses propriétés d'eau vivante.
Comme l'ont démontré les cristallisations sensibles et plus spectaculairement les merveilleux cristaux de glace de Masaru Emoto, l'eau montre une très grande sensibilité à tous les phénomènes ambiants, plus particulièrement à la musique.

<< L'électrode ci-contre est celle de la Mélusine. Celle de la Iona est plus courte et droite.

L'EAU PARFAITE SELON LA BIOELECTRONIQUE VINCENT (BEV)

Naturellement, l'eau est parfaite: rien n'a à lui être ajouté, rien n'a à lui être retiré. Elle n'a besoin de personne pour donner la vie, elle est son propre référent, son propre Acteur.

Dans notre monde modernement pollué, parler d'eau "parfaite" revient à essayer d'établir un cahier des charges de ce que serait l'eau idéale du point de vue de l'organisme, de la santé et de la vitalité. C'est ce que l'ingénieur hydrologue Louis-Claude Vincent et le Dr Jeanne Rousseau ont tenté de définir via la notion de bioélectronique.

Pour les adeptes de cette discipline - en gros la quasi totalité des experts de l'eau et notamment le professeur Joseph Orzàgh -  l'eau biocompatible "parfaite" devrait avoir les caractéristiques bioélectroniques suivantes:

 

  • légèrement acide (pH compris entre 5,5 et 6,8)

  • aussi peu minéralisée que possible (résidus à sec inférieurs à 50 mg par litre, sans être toutefois à zéro afin de pouvoir restructurer l'eau).

  • eau antioxydante, neutre ou légèrement réductrice (rH2 compris entre 25 et 28).

  • résistivité supérieure à 6 000 ohms (mais inférieure à 50 000 ohms, aucune eau naturelle n'étant aussi pure).

 

Le pH ou Potentiel Hydrogène mesure la capacité énergétique d'un milieu (sa charge en proton (H+) et son caractère acide ou alcalin. L'échelle varie de 0 à 14 avec une neutralité à 7. Une solution avec un pH inférieur à 7 est acide (riche en protons H+ et création d'un champ magnétique positif) tandis qu'il est basique ou alcalin si supérieur à 7 (pauvre en protons H+ et champ magnétique négatif).

Le rH2 ou facteur d'oxydoréduction ou facteur électrique mesure le taux en électrons d'un milieu et sa capacité régulatrice. L'échelle varie de 0 à 42 avec une "neutralité redox" à 28. Une solution avec un rH2 inférieur à 28 est réductrice (riche en électrons qu'elle cèdera) tandis qu'elle est oxydante entre 28 et 42 (pauvre en électrons qu'elle captera).  Les graines germées ont un rH2 de 4, une salade bio de 12, un jus d'orange de 17, l'eau du robinet de 34 (en moyenne), l'eau de javel de 40... et l'eau de Genève de 41,34 selon les données communiquées par un technicien de la régie distributrice en 2013...

La résistivité (symbole ρ) ou facteur diélectrique est le contraire de la conductivité et représente la capacité d'un milieu à ralentir le passage d'un courant électrique. Une résistivité basse (conductivité élevée) traduit une forte concentration moléculaire et donc, au niveau de l'eau, une forte concentration en minéraux. Une résistivité élevée traduit une faible concentration en minéraux et une bonne résistance aux inductions électromagnétiques et cosmiques.

Ces trois mesures donnent un instantané de l'état de santé et de vitalité des substances testées.      « Avec la bioélectronique, on aboutit à une médecine de diagnostic et de thérapeutique devenant rigoureusement scientifique [...] C'est à la source même de la vie et à son maintien en équilibre que s'adresse la bioélectronique, avec une sûreté et une instantanéité totales, conduisant à une maîtrise absolue, en vue, à la fois de la guérison et de la prévention » écrivait Louis-Claude Vincent en 1969.

Est-il besoin de préciser que, en dépit du bon sens - tout ce que nous consommons devrait nous apporter de l'énergie sous la forme de protons et d'électrons, voir l'énergie de l'eau - la Bioélectronique de Vincent n'est pas reconnue par la communauté scientiste ?

 

ANALYSES BIO-ELECTRONIQUE VINCENT (BEV)

La BEV dérange beaucoup de monde mais elle reste la référence des experts de l'eau afin de mesurer la biocompatibilité effective et la qualité énergétique primordiale de l'eau (c'est-à-dire sa richesse en protons et en électrons).

 

Selon la qualité de l'eau entrant, l'eau produite par la Fontaine Iona se situe normalement en terrain 1, celui des eaux parfaites, de la vie et de la santé, riche en protons et en électrons:

  • PH légèrement acide et donc riche en protons. La Fontaine ramène le pH de 0.5 à 1 vers 7 en fonction du pH de l'eau d'entrée.

  • rH2 (potentiel redox) bien inférieur à 28 et donc réductrice (riche en électrons)

  • Résistivité de l'ordre de 40 à 50'000 Ohm ce qui signifie une très faible minéralité (grâce à l'osmose inverse)
 

L'osmose inverse est la seule technologie permettant d'obtenir d'aussi bons résultats. Un sylet TDS fournit permet de mesurer la faiblesse minérale de l'eau. L'eau de la fontaine Iona procure une eau inférieure à 20-30 mg voire moins encore (sans toutefois être à zéro). Rappelons que les médecins recommandent moins de 500 mg, les naturopathes moins de 200 mg et les adeptes de la BEV moins de 50 mg ! Rappelons aussi que certaines eaux minérales vendues dans le commerce ont un TDS dépassant largement les 1500 mg/l...

 

INSTALLATION & MAINTENANCE

​La Fontaine Iona a la grande particularité de ne requérir aucun branchement sur le réseau d'eau, une première mondiale !  Il est ainsi possible de la placer et de la transporter n'importe où, y compris en vacances. Une simple prise de courant avec terre suffit (2 branchements) ! Le chargement en eau se fait dans un bac de 4 litres, à remplir manuellement.
L'entretien de la fontaine Iona (changement des deux premiers filtres tous les ans) est également grandement facilité par un système innovant de clips. Du coup, il peut se faire à domicile, sans visite de technicien (du moins jusqu'au changement de la menbrane tous les 3-5 ans).
Autre avantage, le rejet d'eau très réduit : 1 litre pour 1 litre produit seulement (contre de 2 à 6 litres pour d'autres systèmes d'osmose).
La réserve d'eau de 2L (obtenue en 10-15 minutes) est suffisante pour une famille jusqu'à 3 personnes. Au-delà, un osmoseur connecté au réseau d'eau est conseillé (voir ci-dessous).
Enfin, sa compacité est très appréciable : 25 cm (l) x 38 cm (p) x 41,5 cm (h), 12kg
Dimensions système de dynamisation: 25 cm x 8 cm x 6,8 cm, 900 grammes, cordon de 2,4

Attention: cette fontaine requiert une eau faiblement calcaire (moins de 20°TH, 200 mg/l CaCO3)
Installation sur plan de travail ne craignant pas l'eau: quelques gouttes en effet possibles en enlevant le bac.
Garantie 2 ans sous réserve d'un entretien adéquat.

La Fontaine Iona est le système que nous utilisons avec bonheur depuis fin 2015 dans notre appartement de Genève. Le modèle a depuis évolué avec un bouton pression au lieu de la molette centrale. La menbrane d'osmose n'a toujours pas été remplacée mais nous renouvellons bien les deux premiers filtres (sédiments et charbon actif) tous les ans. Nous avons déconnecté la troisième cartouche de reminéralisation, selon moi inutile.

On remarquera en arrière plan un appareil Oli-dyn permettant d'obtenir une eau thérapeutique chargée en oligo-éléments à l'état naissant. Nous utilisons également la Iona pour obtenir de l'eau hydrogénée très anti-oxydante avec le petit appareil Idrogen. Voir la section Solutions Thérapeutiques.

LA MELUSINE : LA GRANDE SOEUR DISPARUE

 

Mais où est donc passée la Mélusine ? Celle-ci était jusqu'à fin 2020 présentée ici comme la solution appartement "nec plus ultra".

Le problème n'est pas technologique mais déontologique : je ne peux plus faire confiance ni au distributeur européen, ni à la Maison mère Aquadyn à Auroville en Inde.

Dans ces conditions et en cohérence avec l'énergétique de l'eau, il ne m'est pour le moment plus possible de recommander cette fontaine. Toute fontaine connectée doit en effet être au bénéfice d'un distributeur sérieux, d'un technicien compétent et d'un SAV attentif, surtout au tarif de CHF 2480.- + installation.

En attendant, la Fontaine Iona ci-dessus permet d'obtenir globalement la même qualité d'eau mais l'on pourra également envisager de partir sur un osmoseur de base sans dynamisation et le compléter avec le dynamiseur Oli-dyn et sa vingtaine d'électrodes (dont le cuivre-or-argent de la Mélusine), le tout pour environ CHF 1500.-

En savoir encore plus ? 

Le point sur vos besoins ?

Contactez l'expert Benoît Saint Girons
au +41 76 532 8838 (rappel possible)

FONTAINE EAURIGINELLE
 

Objectif :  Une eau aussi propre que possible, reminéralisée et revitalisée

Comment : Osmose inverse, lithotamme et vortex en sortie

Valeur ajoutée :  Un osmoseur discret sous évier avec reminéralisation de bon sens

Tarif :  environ 1392 euros HT avec robinet col de cygne

Note qualité de l'eau : 14,3/20 (eau du robinet chlorée : -4/20)

Note technologie : 8/20 (adoucisseur à sodium : -20/20)

 

ETAPE 1 :  FILTRATION OSMOSE

Même type de filtration que la Fontaine Iona à la différence que la deuxième étape est un filtre charbon actif KDF (1/3 Cuivre + Zinc, 2/3 charbon actif). Le KDF pour « Dégradation Kinétique par Fluxion » optimise l'efficacité du charbon actif via une formule composée de cuivre et de zinc de haute qualité.

En amont des filtres, un aimant anti-tartre/calcaire transforme la calcite en aragonite et permet de limiter l'impact du calcaire sur la membrane. La Fontaine Eauriginelle autorise ainsi une eau d'entrée jusqu'à 40-45°fH. 

En aval, après la sortie du réservoir, un autre filtre à charbon actif élimine les odeurs éventuellement liées au stokage de l'eau.

ETAPE 2 :  REMINERALISATION

Autre différence, la reminéralisation (à base de calcite inorganique sur la Iona et donc pas indispensable) est ici sous la forme dun bain de lithothamne, petite algue rouge qui a la particularité de cristalliser sur son thalle les minéraux de l'eau de mer (plus particulièrement le carbonate de calcium). Cet environnement particulier lui confère une composition exceptionnelle en oligo-éléments.

 

ETAPE 3 :  LA STRUCTURATION

 

La Fontaine Eauriginelle utile une pierre de Shungite afin de préserver l'eau contre la pollution électromagnétique (forcément) environnante.

Elle dispose en sortie (après le réservoir) d'un vortexeur en acier inoxydable et non soudé (afin d'éviter la formation de rouille) destiné à créer des tourbillons dans l'eau.  Ces tourbillons correspondent à un parcours naturel de l'eau et font la différence entre de l'eau morte et de l'eau vivante. Le vortexeur contient un cristal de roche afin d'augmenter le taux vibratoire de l'eau dynamisée.

Version mobile avec réservoir 1 litre et robinet intégré. Installation au robinet en 5 minutes

INSTALLATION & MAINTENANCE

La fontaine Eauriginelle se raccorde facilement sur le réseau d'eau et se place idéalement sous un évier. Ainsi, seul le robinet est apparent.

Le kit fourni comprend en plus de la fontaine proprement dite, le robinet col de cygne à fixer sur l'évier, la réserve de 3, 5, 8 ou 10 litres au choix (ne pas voir trop grand), le kit de raccordement et les flexibles de liaison.

L'installation peut être faite par un bricoleur ou par un plombier en une heure environ. Idéalement toutefois via un installateur agréé ce qui, sur France, donne lieu à une TVA réduite de 10%.

Un robinet est fourni avec la fontaine mais il est possible d'envisager plutôt un robinet multifonction (3 voies) afin d'éviter de percer le plan de travail et pouvoir facilement passer de l'eau de la fontaine à l'eau du réseau.

Sous réserve d'une pression d'environ 2,2 bars, la fontaine Eauriginelle fonctionne sans électricité. Avec une pression moindre, une pompe booster est requise (120 euros HT). Avec une pression supérieure à 4 bars, un réducteur de pression est requis (30 euros HT)

L'entretien est classique avec le changement des filtres de base tous les ans. Kit filtre avec 1 filtre sédiment, 1 charbon actif KDF et 1 postfiltre : 65,50 euros HT

 

En savoir encore plus ? 

Le point sur vos besoins ?

Contactez l'expert Benoît Saint Girons
au +41 76 532 8838 (rappel possible)

EAUX MINERALES "PLASTIQUE" : LE MARKETING

Objectif : Vendre des marques d'eaux minérales emprisonnées dans du plastique

Comment : Faire croire que les minéraux des eaux sont importants pour la santé

Valeur ajoutée : Arnaque validée par l'Académie de Médecine

Tarif :  Env. CHF 500 / personne / an + coût du transport

 

Note qualité de l'eau : -7,1/20

 

LES RAPPORTS DE L'OMS

« Quelques consommateurs attribuent à certaines eaux
minérales naturelles des propriétés médicinales ou d’autres
bénéfices sanitaires. […] Leur utilisation a souvent une longue tradition et elles sont acceptées parce qu’elles sont considérées comme des aliments plutôt que comme des eaux de boisson en tant que telles. Bien que certaines eaux minérales puissent être utiles pour fournir des micronutriments essentiels, tels que le calcium et le magnésium, les présentes directives ne font pas
de recommandations concernant des concentrations minimales d’éléments essentiels en raison des incertitudes relatives à l’apport minéral de l’eau de boisson », écrit l’OMS dans son rapport de 2017 Directives de qualité pour l’eau de boisson (traduit en français seulement deux ans plus tard).

Ah, qu’en termes galants ces choses-là sont dites ! En langage moins diplomatique, cela pourrait donner: «La valeur des minéraux dans les eaux relève essentiellement de croyances et de traditions. Nous n’allons pas nous fâcher avec les multinationales de l’eau ou l’Académie de médecine française et nous allons quand même évoquer une possible utilité de certaines eaux minérales mais, en vérité, nous avons de sérieux doutes quant à la capacité d’assimilation de ces minéraux par l’organisme. Une chose est avérée: ce type d’eau ne devrait jamais être considéré comme une eau de boisson de consommation courante! »

EXTRAITS

​D'ailleurs, en 2000, l'OMS était encore plus clair : « À la connaissance de l’OMS, les effets bénéfiques de la consommation de ces eaux minérales n’ont jamais été sérieusement prouvés. » (cité par Yann Olivaux dans La Nature de l’eau, éd. Marco Pietteur, 2007, p. 282)

UNE MAUVAISE ASSIMILATION DES MINERAUX

L’homme est hétérotrophe, c’est-à-dire incapable d’assimiler correctement des substances non organiques tels que les minéraux des eaux. Nous ne léchons pas de cailloux ! « Cette mauvaise assimilation des minéraux de l’eau encrasse l’organisme et favorise l’artériosclérose, les calculs, le développement des cancers et d’autres pathologies dégénératives », précise Yann Olivaux (op. cit., p.262). Seule une petite partie des minéraux est assimilée, le reste devant être éliminé par un surtravail des reins, ce que la publicité, d’ailleurs, confirme : vous «buvez » des minéraux en excès que vous « éliminez » aux toilettes. Pour en bénéficier, nous devons passer par les végétaux, autotrophes. Rappelons que les eaux thermales riches en minéraux étaient préalablement vendues en pharmacie et que la norme de potabilité avant 1961 stipulait un maximum de 500 mg.

 

"Buvez

éliminez !"

Publicité Vittel

« Je prends tous les matins douze verres d’eau (minérale) plus facile à rendre qu’à avaler, lesquels, pour ainsi dire, m’ont tout fait sortir du corps, sauf les maladies pour lesquelles je les prends »
(Boileau ou plutôt Boilesminéraux ?)

Une eau minérale en bouteille plastique n'apporte rien de ce qui faisait la valeur originelle de la source mais au contraire entartre l'organisme au niveau des articulations et des muscles. L'organisme n'a en effet besoin de minéraux et d'oligoéléments qu'en très petites quantités et une consommation d'eau minérale toute la journée l'obligera à puiser dans ses réserves énergétiques pour éliminer le surplus, avec un risque d'épuisement des organes filtres (reins notamment). "Boire ces eaux là, c'est aller dans le sens contraire de la vie, se laisser glisser sur les terrains des maladies et de dégénérescence [...] c'est l'abaissement insidieux et silencieux des énergies cellulaires micro-vibratoires" explique Jacques Collin dans L'insoutenable vérité de l'eau (Guy Tredaniel Editeur).

L’OMS précise que « l’eau de boisson devient significativement et progressivement imbuvable quand les niveaux de TDS dépassent environ 1000 mg/l », ce qui exclut déjà une bonne partie des eaux minérales en bouteille !  L’OMS déconseille (entre les lignes) les eaux à plus de 600  mg/l, les médecins, généralement moins de 500  mg, les naturopathes, moins de 200 mg et les adeptes de la BEV, moins de 50 mg par litre. La plupart des eaux minérales ne sont donc pas des eaux de consommation courante, et c’est la raison pour laquelle elles étaient préalablement vendues en pharmacie.

LES 4 SCANDALES DES EAUX "EMPLASTIQUEES"
 

Les problématiques des bouteilles en plastiques PET sont de quatre ordres, chacun en soi suffisant pour en limiter drastiquement sa consommation.

1. L'absence d'énergie de l'eau:

L'eau en bouteille plastique est "morte" ou sur le point de l'être. L'emprisonnement de l'eau en bouteille est contradictoire avec sa nature libre et dynamique. Ses paramètres énergétiques révèlent ainsi nettement moins de protons et d'électrons qu'à la source... et de moins en moins au fur et à mesure du stockage de la bouteille sur les rayons.

2. La contamination de l'eau :

En mars 2018, nous apprenions que 93% des 250 bouteilles testées recelaient des particules de plastique, en moyenne 325 microparticules par litre. "Je pense que cela vient du processus d'embouteillage. Je pense que la plupart du plastique vient de la bouteille elle-même, de son bouchon, du processus industriel d'embouteillage", a expliqué la responsable de l’étude Sherri Mason à l'AFP. Et ce n'est pas le seul polluant !  En avril 2013, un article du magazine 60 Millions de consommateurs révélait la présence de résidus de médicaments (tamoxifène, buflomédil et naftidrofuryl) ou de désherbants interdits depuis 2001... Les valeurs étaient naturellement moindres que dans l'eau du robinet mais autant pour le mythe de la pureté originelle de l'eau en bouteille. Enfin, il est donc possible de considérer les minéraux emprisonnés comme des polluants et là, les eaux minérales battent tous les records !

3. La pollution plastique:

Chaque seconde, 15 000 bouteilles sont vendues dans le monde et la majorité ne seront pas recyclées.   L’empreinte écologique d’une personne qui consomme 1,5 L d’eau minérale en bouteille plastique par jour est de 70 kg de CO2/an et de 13 kg de déchets plastiques/an et alors qu'une bouteille en plastique met plus de 500 ans à se dégrader. Il faut 7 litres d'eau pour fabriquer une bouteille d'eau en plastique mais jusqu'à 50 litres en prenant en compte toutes les étapes.  Résultat de toute cette gabegie ? 4.000.000 km2 de déchets plastiques se retrouvent actuellement dans les océans !

4. Le coût de l'eau:

Les sommes faramineuses dépensées en marketing par les marques d'eau minérales ne sont pas non plus étranger au coût des bouteilles: il faut bien financer les publicités d'une manière ou d'une autre... et tant pis pour le désastreux rapport qualité/prix. Tant que les apparences sont sauves...

Au final et selon les 8 critères du livre, les eaux minérales en bouteille plastiques obtiennent une note entre -15/20 (minéraux supérieurs à 1 000 mg/litre et pH alcalin) et -4/20 (minéraux inférieurs à 500 mg et pH acide). Les eaux en bouteille en verre ou les eaux de source faiblement minéralisées ont naturellement une meilleure note. A noter enfin qu'aucun animal ne boit d'eau gazeuse, qui doivent donc avant tout être considérées comme des eaux de "plaisir", au même titre que les sodas (trop sucrés).

En savoir encore plus ? 

Le point sur vos besoins ?

Contactez l'expert Benoît Saint Girons
au +41 76 532 8838 (rappel possible)

En savoir (beaucoup) plus sur l'EAU:
Livre La Qualité de l'eau de Benoît Saint Girons (Ed. Medicis, Novembre 2020, 218 pages)
Vidéos: Les 5 arnaques de l'eau / Les généralités sur l'eau / La qualité de l'eau

Les mauvaises solutions / Les bonnes solutions / Les eaux thérapeutiques / Conférence 2018
Fiches pratiques pdf: L'eau et la vie / Une eau propre et vivante
Fiches de comparaison pdf : Solutions Habitat / Solutions Entreprise
Site internet exhaustif d'information : www.eaunaturelle.ch

© www.solutionsbio.ch - Benoît Saint Girons

Consulting Ecologique - Expertise 8 fondamentaux (Air, Eau, Ondes,...)
Tél: +41 (0)76 532 8838 (portable suisse, rappel possible) - Email: bsg@solutionsbio.ch

​Informations et tarifs donnés à titre indicatif et susceptibles de modifications sans préavis