Quelle différence entre les filtres ? Le filtre robinet est-il supérieur aux carafes filtrantes ?

Une nouvelle question pratique (à 18:38) dans l’émission Allo Docteurs intitulée "Bien choisir son eau" (mai 2020) : "Le filtre qu'on branche au robinet a-t-il le même effet que les carafes filtrantes ?" Réponse à côté de la plaque du Professeur en pharmacie avec une digression sur les adoucisseurs puis clarifications sans dogmatisme avec l'auteur du livre La qualité de l'eau (Ed. Médicis). A vous de choisir votre source… d’information !

Le Professeur confirme son incompétence pratique tout en réussissant l’exploit d’infantiliser son interlocuteur : « ça va dépendre du type de filtre, le terme générique comme ça ne veut rien dire. »


Si, cela veut dire quelque chose et il était précisément question de « filtre qu’on branche au robinet » ! En l’occurrence, tous les filtres ne se valent pas et la réponse doit être ici Normande : oui et non. En théorie, le filtre robinet filtre moins bien que les carafes filtrantes car l’eau passe dans le charbon actif plus rapidement, via la pression de l'eau. La capacité de la cartouche est du coup plus importante, le charbon adsorbant moins de polluants au passage de l'eau.


En pratique, le filtre robinet est par contre plus sûr car le flux direct élimine la problématique de la prolifération microbienne dans le réservoir de la carafe filtrante, rarement utilisée correctement. Les risques de rigoles entre les granules sont également moindre via la meilleure pression. Si les cartouches sont régulièrement renouvelées, le risque à l’usage est donc mieux maîtrisé.


Dans tous les cas, la qualité de la filtration est moindre que le nec plus ultra osmoseur mais le travail de base (chlore, métaux lourds et partie des résidus) est fait. Il conviendra toutefois d'éviter les marques du gros commerce à fixer directement sur le robinet (qui parfois relarguent du sodium) et de privilégier un filtre plus volumineux à poser à côté du robinet. Le Déli-Ultra offre par exemple une ultra-filtration à 0,01 µm et une cartouche assurant 6 mois de filtration.


Le Professeur continue sa leçon : « Il y a des filtres qui sont là uniquement pour fixer des particules [air dubitatif] bon, pourquoi pas. »


Pourquoi pas en effet vu que l’eau du robinet contient toute une série de polluants, en premier lieu duquel le chlore ? A cet égard, tout filtre à charbon actif fera correctement le travail, pour autant qu’il soit régulièrement renouvelé.


« Y a des filtres qui font passer l'eau à travers des résines pour permettre d'adoucir l'eau, en gros d'enlever une partie du calcaire. »


Erreur grossière ! L’adoucisseur d’eau n’est absolument pas un filtre et il conviendrait d’arrêter de semer la confusion dans les esprits. Les filtres sont destinés à supprimer les polluants et – normalement – à améliorer la qualité de l’eau. Les adoucisseurs à sodium sont uniquement un traitement du calcaire par échangeurs d’ions (sodium en place du calcium) et trouvent le moyen de dégrader encore un peu plus la qualité de l’eau.


« Donc là dans ces cas là il faut qu'un robinet de la cuisine soit toujours alimentée avec de l'eau non traitée parce que si par exemple dans la famille quelqu'un a un problème d'hypertension ou un régime sans sel, certaines résines relarguent du sodium et donc c'est pas bon. »


C’est bien de le préciser mais c’est là aussi qu’une certaine catégorie de filtres peuvent également aider : l’osmose inverse est en mesure de retirer le sodium (et les autres minéraux inassimilables) de l’eau. Après avoir vendu leur catastrophique adoucisseur, certaines marques peu scrupuleuses viennent ainsi essayer de fourguer un osmoseur à 3000 euros pour une double arnaque des biens naïfs consommateurs…


… et ce n’est pas le Professeur, en mélangeant tout et n’importe quoi, qui permettra d’y boire un peu plus clair. Pour un membre de l'Académie des Technologies (comme il est précisé par l'éditeur de son livre Tout savoir sur l'eau du robinet, Ed. CNRS), c’est pour le moins décevant. Tout savoir sauf le principal ?


Le dogmatisme ambiant amène à conclure que l’eau du réseau est d’excellente qualité et qu’il n’y a pas besoin de filtres. Le seul traitement admis – notamment en Suisse via la SSIGE – devient ainsi le pire à savoir l’adoucisseur à sodium, au détriment de la qualité de l’eau... de la santé publique et de la protection des sols.


Le Professeur a raison de rappeler la nécessité du robinet d’eau non traité mais, pour simplifier les choses, l’adoucisseur ne devrait être installé que sur le circuit d’eau chaude. Le tartre en effet ne se forme qu’à partir de 55°C environ. Mais la confusion domine et les installateurs sanitaires – pour qui les adoucisseurs constituent une manne financière – font globalement n’importe quoi, au point, parfois, de se retrouver avec un adoucisseur alors que l’on a demandé spécifiquement un filtre !


Autre question ?

Pour en savoir plus sur la qualité de l'eau et comment mieux boire :

Les 3 problématiques et solutions Eau : www.solutionsbio.ch/eau Vidéo Conférence-Tutoriel : Les solutions Eau (19’54)

Le portail de référence sur l’eau : www.lemieuxetre.ch/eau Les Fiches pdf : Comparatif des eaux minérales / Comparatif des solutions Eau Mon livre La qualité de l’eau (Ed. Médicis, 2020) Me contacter pour une analyse gratuite et experte de votre situation : +41 (0)76 532 8838 (rappel possible), sms ou mail


12 vues0 commentaire